Parution de « Jean Bossu, une trajectoire moderne singulière »

Article publiée le 21 mars 2014

Xavier Dousson, membre de BazarUrbain, est l’auteur de Jean Bossu, une trajectoire moderne singulière publié en mars aux éditions du Patrimoine, dans la collection « carnets d’architectes » dirigée par Simon Texier. Il s’agit du 17ème volume de cette collection (Bernard Zehrfuss, Jean Dubuisson, Georges-Henri Pingusson, Tony Garnier, etc.), composé de nombreux documents inédits (233 illustrations). Né […]

Carnets_d_Architectes_Couv

Xavier Dousson, membre de BazarUrbain, est l’auteur de Jean Bossu, une trajectoire moderne singulière publié en mars aux éditions du Patrimoine, dans la collection « carnets d’architectes » dirigée par Simon Texier. Il s’agit du 17ème volume de cette collection (Bernard Zehrfuss, Jean Dubuisson, Georges-Henri Pingusson, Tony Garnier, etc.), composé de nombreux documents inédits (233 illustrations).

Né peu avant la première guerre mondiale, l’architecte français Jean Bossu (1912-1983) a suivi un parcours professionnel atypique et étincelant. Engagé dès 1929 aux côtés de Le Corbusier et Pierre Jeanneret, il alterne ensuite les collaborations avec la plupart des architectes parisiens modernistes de son époque : Perret, Nelson, Lurçat, Mallet-Stevens, Pingusson, Chareau, … Membre des CIAM dès 1933, il découvre, à l’occasion de son service militaire en Algérie (1938), l’architecture vernaculaire de la vallée du M’zab qui le marque profondément. Il devient à la Libération de la France un reconstructeur original, puis, multipliant les propositions singulières, très souvent sans commande et à rebours des tendances lourdes qui conditionnent la production de son temps, un auteur qui compte dans le paysage architectural français. Il construit ses œuvres les plus stimulantes outre-mer (Algérie, La Réunion) et dessine plusieurs propositions théoriques et/ou prospectives marquantes. En 1964, sa notoriété lui permet de devenir le patron d’un atelier extérieur de l’école des Beaux-Arts puis de participer à la fondation de l’Unité pédagogique d’architecture n° 5.

Sur le plan théorique, l’ouvrage s’attarde sur « l’autre modernité » de Jean Bossu en expliquant ses positions urbaines et contextuelles précoces, ses recherches typologiques et constructives, son attention aux conditions locales d’usages et de production.

Au fil des dossiers, le lecteur découvre ses premiers projets de maisons à Saint-Jean-de-Monts en Vendée (1944-1947), les grands chantiers de la Reconstruction (Cité des cheminots de Tergnier, village témoin du Bosquel) et ses exceptionnelles réalisations outre mer : divers bâtiments à La Réunion (entre 1949 et 1979), le centre commercial Saint-Réparatus d’Orléansville (aujourd’hui Chlef, en Algérie, 1955-1964), la préfecture de Tiaret (1969-1976), etc. Par ailleurs, son projet théorique d’Artère Résidentielle (1959-1967) fait l’objet d’un développement spécifique.

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage dans toutes les bonnes librairies et, en ligne, aux adresses suivantes :

http://editions.monuments-nationaux.fr/fr/le-catalogue/bdd/livre/869

http://www.amazon.fr/Jean-Bossu-trajectoire-moderne-singulière/dp/2757703005/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1394884937&sr=8-3&keywords=jean+Bossu

http://recherche.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=0%211&Search=jean+Bossu&sft=1&submitbtn=OK

Bossu chez Volume-r