Mauvaise ambiance au stade ?

Article publiée le 17 janvier 2015

Quand un membre Stéphanois de BazarUrbain, Jean-Michel Roux, croise sa passion pour les verts et son travail d’urbaniste, cela donne des articles sur les stades, leurs ambiances et la question de leur devenir à l’heure où la France se prépare à recevoir l’Euro 2016.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les « grands stades »  français se construisent ou se rénovent à tout va à l’approche de l’Euro 2016 de football qui doit être organisé en France. Les publics des tribunes changent aussi sous l’effet des stratégies de marchandisation et d’aseptisation des instances dirigeantes qui accompagnent ces projets mais qui ne parviennent pas à éradiquer les phénomènes de violence et entraînent parfois des mouvements de protestation des supporteurs. A travers l’apport de la théorie des ambiances développée au laboratoire Cresson de l’ENSAG, Jean-Michel Roux, membre de BazarUrbain, souligne régulièrement l’importance de prendre en compte les ambiances au même titre que le construit ou les usages dans les projets de construction ou réhabilitation de stades. Il est intervenu récemment à l’Université d’Economie de Cracovie dans le cadre d’un colloque sur le thème « The ambiance of football stadia. An economical stake for a club, a facility and a city?  ». Il a aussi publié un article sur « l’ambiance des stades » dans la revue Urbanisme n°393 en 2014.

Article « L’ambiance des stades » (in Urbanisme n°393 – 2014)