Polygonal 10 : Commun / Comment

Article publiée le 1 juin 2016

BazarUrbain a été invité par Polygonal à leur rencontre annuelle. Cette fois-ci c’était à Marseille à la Friche de la Belle de Mai du 27 au 29 mai 2016. Polygonale 10 s’interrogeait sur le commun et le comment. Avec nous il y avait l’atelier de l’Escaut, Exyzt et Yes we camp. Il y avait surtout les étudiants de l’ENSA Paris Val de Seine et de l’ENSA de Normandie. Et c’était formidable.

Commun

Extrait de la présentation de ces trois journées :

Forts des sessions passées, à Bruxelles notamment, et de travaux pédagogiques et de recherche en cours, deux questions convergent, dans le réel de nos pratiques respectives. Elles ont trait aux modalités du comment faire et du avec qui, plutôt qu’aux essentialités et aux finalités du quoi faire et du pour qui.

Polygonale 10 va s’interroger sur le commun et le comment.

Nous assistons et/ou participons aujourd’hui à quantité d’initiatives qui s’efforcent par le concret de situations locales, et le détail de pratiques collaboratives, à envisager des formes variables de commun bien différentes des organisations collectives d’antan, et qui ne reconnaissent pas non plus les délimitations habituelles du privé et du public.

Cet horizon du commun est lié à une « démocratisation » des outils de la production (tant du concevoir que du fabriquer) et de la connaissance (dont l’open source), au moyen de l’étoilement des relations et compétences. Si elles demeurent encore marginales au regard de l’économie générale, ces formes de production permettent ainsi néanmoins de ré-envisager globalement les modalités du comment.
Autour de ces enjeux, la Polygonale 10 se proposera de confronter les expériences de formation, de production (conception/fabrication) et d’organisation dans les mondes du design, de l’architecture, de l’urbain, des écologies de la connaissance et de la production, en accueillant diverses formations de travail.

Programme à télécharger en PDF : Polygonale 10 ­programme – 160523

Merci à Dominique Dehais, Emmanuel Doutriaux, Anne Lefebvre, Elizabeth Mortamais et à leurs étudiants pour cette stimulante session.