Palmarès construction bois / Rhône-Alpes

Article publiée le 20 mars 2013

Peter Wendling, membre du collectif BazarUrbain, a été primé lors du Palmarès de la construction bois en Rhône-Alpes 2013.
Avec Yannick Hoffert, architecte mandataire, leur projet pour la bibliothèque de Duerne à été sélectionné parmis 127 projets comme l’un des trois lauréats.

Vue de la nouvelle bibliothèque et de son parvis depuis le Nord © Frenchie Cristogatin

Proximités relationnelles pour un équipement collectif contemporain en milieu rural

 

Site et approche

Le projet se situe à Duerne (69), commune rurale des Monts du Lyonnais, dont la volonté politique est de renforcer la présence de petits équipements et lieux associatifs qui représentent des vecteurs importants de développement pour la commune et son territoire proche. Le programme prévoit la rénovation d’une salle associative accueillant un cinéma itinérant et une extension pour accueillir la bibliothèque de la commune.  Le projet exprime son statut d’équipement public tout en respectant le rapport d’échelle avec les autres bâtiments alentours. Un parvis au nord s’inscrit dans une logique de déplacement piéton au centre bourg et propose un système de gradins, terrasses et rampes qui structurent la pente tout en proposant des usages variés (repos, lectures publiques etc.).

Le bâtiment

Le nouveau volume en ossature bois s’élève en surplomb sur un socle massif parallèlement à la salle associative existante. Ses murs en pierre sont prolongés, sa toiture s’étend au delà du faîtage vers le point culminant de l’ensemble d’où descend la nouvelle couverture en zinc de la bibliothèque dans une logique de plis qui permet à la fois le dégagement visuel et la réduction de la hauteur côté parvis. L’ensemble s’élance au Sud pour s’ouvrir sur le paysage lointain des Monts du Lyonnais tout en assurant les apports solaires thermiques et lumineux. Les relations intérieur – extérieur sont qualifiées et diversifiées tant en terme d’usage, d’ambiance que de rapport au paysage.  L’usage du bois participe à une démarche globale d’éco-construction souhaitée par la maîtrise d’ouvrage et partagée par l’équipe de maîtrise d’œuvre. L’objectif a été de mobiliser tant que possible les matériaux et le savoir faire des acteurs locaux, favorisant les mises en œuvre avec une valeur ajoutée forte en travail et connaissance des lieux. Une approche de bon sens et de simplicité a été privilégiée en faisant appel aux techniques de mise en œuvre traditionnelles, réinterprétées pour répondre aux exigences d’un bâtiment contemporain.

Mur mémoire côté bibliothèque © Frenchie Cristogatin

Mur mémoire côté bibliothèque © Frenchie Cristogatin

 

Vue du parvis © Frenchie Cristogatin

Vue du parvis © Frenchie Cristogatin

A l’intérieur, les espaces s’expriment dans leur matérialité, faisant appel à la mémoire collective et l’imaginaire. En fonction des usages, il associe des espaces intimes à petite échelle comme la niche que forme le bow-window et des espaces plus solennels comme la grande nef centrale où un “mur mémoire” matérialise la limite entre la bibliothèque et la salle associative. Ce mur est composé de caissons en bois empilés tels des caisses de transport en référence au passée de la commune qui constituait un relais de Poste sur la route vers Bordeaux. En partie destiné au rangement et au rayonnage de bibliothèque, il est aussi conçu comme un support relationnel servant d’assise et de vitrine offerte aux habitants pour y déposer et exposer des objets qui expriment la mémoire collectif du village.

Le bâtiment se veut « durable » au sens de pérennité et fiabilité, de respect de la qualité environnementale et durable dans ses usages, dans son rôle de support relationnel pour la vie et le développement du village. Il est l’exemple parfait pour l’arbitrage constant qui est nécessaire afin d’aboutir à un projet cohérent, partagé par tous.