Eybens, regards croisés

Eybens (Isère), 2003

Eybens

Actions de citoyenneté participative dans le cadre des Assises de la Citoyenneté

Dans le cadre de ses Assises de la Citoyenneté, la Ville d’Eybens a sollicité BazarUrbain pour l’aider dans sa réflexion sur son espace public et son devenir. Nous avons proposé une approche méthodologique permettant une écoute réciproque entre les acteurs et une prise en compte des compétences de chacun. Cette approche s’est construite à travers deux modalités d’action : réciter et s’exposer. Réciter son quartier, les lieux et moments heureux, les lieux et moments malheureux pour les habitants ; réciter son métier, l’organisation quotidienne du travail, les difficultés pour les professionnels. (S’)exposer : exposer les récits que nous avons analysés et rendus sous une forme travaillée, en conséquence être exposé aux regards des autres, habitants, professionnels ou élus. Ces deux modalités d’action ne sont pas des étapes successives menant au projet mais forment simultanément le projet. Elles ont été mises en œuvre autour de trois actions : les “visites guidées”, la “ville au travail” et les “appuis-ressources”.

“Visites guidées”. Des habitants nous ont fait visiter leur quartier pour nous permettre de révéler différentes perceptions d’Eybens, dans trois quartiers distincts. L’analyse des paroles enregistrées s’est matérialisée par un rendu sous deux formes. La première correspond à la reconstruction pas à pas d’un parcours idéal par quartier en “déroulé de visite guidée” : photos et paroles des différentes visites sont assemblées en un collage, véritable discours à plusieurs voix. Ce premier “croisement de regards” sur les lieux traversés permet, lors du passage de main en main de cet objet plutôt ludique, une nouvelle confrontation avec l’image que chacun peut avoir des lieux.

La seconde est un rapport analytique sur les identités des quartiers visités et les enjeux urbains exprimés à travers les parcours. L’analyse porte particulièrement sur les usages, les représentations et l’expérience sensible décrits par les parcourants. Malgré des aspects, des organisations spatiales et des usages très différents, les quartiers visités partagent des caractéristiques. La présence très forte de la nature, sous différentes formes (parcs de différents types, colline boisée, champs cultivés) et de voies de circulation importantes marquent largement l’expérience sensible des quartiers visités, leurs usages et leurs représentations.

Ville au travail. Cette action consiste à suivre et mettre en valeur des gens de l’ombre qui font la ville au quotidien : élus, techniciens municipaux, éboueurs, facteurs. Il s’agit en effet de mettre à jour leurs activités, peu connues des habitants et des professionnels entre eux, de les faire réciter par leur acteur principal et de les exposer afin de mieux les connaître dans ce qu’elles ont d’enjeux urbains et d’organisation quotidienne du travail. Cette action a pris la forme de “déroulés urbains” mettant en évidence, le temps d’un service, les différents temps et espaces investis par les professionnels. Le déroulé photographique accompagné des paroles du professionnel permet de dégager une analyse quant à l’action et l’organisation de son travail. Des “flip book” ont également été réalisés : ils décomposent les actions des acteurs dans des espaces donnés.

Cette action a permis de dégager des enjeux concernant l’importance du service au public, la conscience du patrimoine communal et de sa préservation, des questions de sécurité et l’apparition d’une problématique qui pourrait être construite comme une réflexion sur les “espaces incertains” et leur devenir. Les espaces incertains sont des espaces dont on ne sait véritablement à qui ils appartiennent et qui doit les entretenir…

“Appui-ressources”. Les appuis-ressources aux associations locales ou services ont pour objectifs d’apporter des éléments problématiques, de méthodes, d’expériences urbaines dans d’autres villes à des assemblées citoyennes (ex. Conseil de quartier) ou à des structures désireuses de s’investir (comme le Centre de Loisirs et Culture) dans la réflexion sur leur ville. Trois appuis-ressources ont été menés, deux auprès du 4C (Conseil Communal de Consultation des Citoyens) qui souhaitait travailler sur le devenir d’une emprise sportive, un troisième avec le service municipal des espaces verts pour une restitution collective de leur déroulé et récolter davantage d’éléments pour alimenter la réflexion sur les espaces incertains.

Deux expositions-rencontres ont eu lieu dans le cadre des Assises de la Citoyenneté à Eybens. La première en juin 2003 était une rencontre d’étape permettant de montrer la diversité des actions en cours et l’implication possible des habitants. La seconde, en fin de travail (octobre 2003), a permis d’exposer tous les travaux réalisés, d’échanger de façon informelle autour des panneaux avec habitants, élus et techniciens puis de restituer plus formellement les méthodes utilisées, ce qu’elles ont permis et l’analyse qui a pu être faite du travail. Ces expositions sont actuellement en mairie d’Eybens.

Action sous la responsabilité de : Suzel Balez et Marie-Christine Couic avec la participation de Catherine Aventin, Catherine Ladet, Jean-Michel Roux, Nicolas Tixier et les contributions de Quentin Duvillier et Olivier Guimet.
Exposer

Exposition des travaux réalisés à la mairie d’Eybens. Novembre 2003.