Parc agri-urbain de l’Etoile

Marseille, 2015-2020

Marseille 1

Plan-guide du parc agri-urbain de l’Etoile

Etude opérationnelle pour l’aménagement du secteur Bessons-Giraudy, Marseille, 14e arrondissement

Description du projet
Mise en œuvre d’un projet urbain sur le secteur Bessons-Giraudy

Lot n°1 : Étude opérationnelle pour l’aménagement du secteur Bessons-Giraudy

Le site est au nord de la ville de Marseille, aux franges de l’urbanisation actuelle, entre des opérations de logements collectifs (les Micocouliers / le Merlan / la Serpentine…), un tissu de faubourg (St-Joseph / Ste Marthe…) et le massif de l’Etoile. Regroupant plutôt des constructions de bastides et quelques secteurs de maisons individuelles, le site a été relativement préservé de l’urbanisation jusqu’à présent grâce à la coupure créée par la voie ferrée avec le reste de la ville et à la réserve foncière réalisée en prévision de la voie de contournement (U4D). Cependant, de récentes opérations ont été réalisées sur ce secteur, sans réelle logique d’ensemble. L’urbanisation se fait au coup par coup, ne permettant pas le développement d’un véritable fonctionnement de quartier. De plus, le site se situe dans un secteur de la ville concerné par des opérations en cours, avec notamment la ZAC des Hauts de Sainte-Marthe.

Envisager le développement urbain (demande de l’étude) sur ce secteur nécessitait de mener un diagnostic et une réflexion sur les leviers d’actions permettant de recréer sur ce secteur un véritable quartier (avec son identité, connecté au reste de la ville et aux autres projets d’urbanisation.

En arrivant sur le site de Bessons-Giraudy, nous avons trouvé une situation exceptionnelle mais fragile tant sur le plan social que sur le plan agricole.

Sur le plan social nous avons constaté l’isolement des habitants et le faible niveau d’autonomie permis aux résidents des structures médico-sociales et des jeunes habitants ayant leur habitation ou leur activité entre la RD4 et le massif de l’Etoile. Cet isolement est à la fois lié à l’offre de desserte de transports en commun, inexistante sur le secteur de Bessons-Giraudy et assez peu efficace dans l’ensemble lorsque cette dernière existe (cf. diagnostic et ateliers), à la configuration physique (pente, grands tènements souvent intraversables entre les axes montant vers le massif de l’Etoile), à l’absence fréquente d’espaces piétons, à l’absence d’espaces publics… De plus la RD4 opère une véritable coupure dans le quartier, limitant le lien entre habitants d’un même arrondissement. Cet isolement a pour corollaire l’utilisation importante de l’automobile.

Sur le plan agricole nous avons constaté une présence importante d’agriculteurs jeunes et engagés (Le dernier paysan de Marseille, Terre de Mars, les Jardins de Julien, l’ESAT, la ferme pédagogique…), un territoire à l’histoire agricole nourrie et encore relativement préservé, divers projets agricoles – en germe ou déjà bien avancés -, une situation potentiellement métropolitaine (la gare de Sainte-Marthe, qui commande un des accès au site, est à 5 mn de train seulement de la gare Saint-Charles !), une série d’objets métropolitains et territoriaux qui qualifient le territoire (le canal, la montagne, la carrière, etc.) et permettraient d’augmenter ou de relayer le projet agricole ainsi qu’un paysage exceptionnel à préserver.

L’ensemble de ces raisons locales, liées à des raisons plus globales et métropolitaines et locales, ont conduit à proposer la création d’un parc agricole urbain sur le secteur de Bessons-Giraudy-Sainte-Marthe et, à travers lui, à permettre de développer l’agriculture urbaine à Marseille, de qualifier ce territoire, de lui donner une “couleur” spécifique et utile à l’ensemble de la collectivité. Ce projet de parc agri-urbain permet de porter conjointement les questions sociales, agricoles, économiques, culturelles et environnementales.

Cette vision du projet a rejoint une vision émergente au sein de l’agglomération (par exemple avec la mise en place d’un projet alimentaire territorial), un accueil favorable du Département (propriétaire de réserves foncières en vue de la U4D et actuellement exploitées à titre agricole), des acteurs de la l’agriculture (Chambre agricole, agriculteurs sur place…) et des élus.

Un deuxième axe de projet se dessinait à l’issue du diagnostic afin de «Tisser la ville autour de la RD4 » et consolider une lisière urbaine en accroche au projet agri-urbain permettant de mieux lier le secteur Bessons-Giraudy aux zones plus densément peuplées du 14e (secteur mairie, gare…).

Intérêt du projet
A l’issue du diagnostic, un atelier de travail avec les acteurs de l’agriculture et des techniciens du Département, puis des échanges entre élus et techniciens ont permis d’envisager et d’inscrire au PLUI le déclassement de la réserve foncière de la U4D et d’un certain nombre de zones constructibles sur la partie haute du secteur de Bessons-Giraudy.

Une OAP Bessons-Giraudy a été réalisée par l’équipe et inscrite dans le PLUI en cours d’approbation. Les terres aujourd’hui cultivées mais sous l’emprise d’une ZAC (Hauts de Saint-Marthe) devront être confortées dès la fin de la ZAC des Hauts de Saint-Marthe.

Au total, 4 ateliers ont été réalisés (2 sur les questions agricoles et 2 sur les questions sociales autour des mobilités et de la U4D). Ils ont été animés par Respublica (responsable de la concertation / Lot 2) en présence des acteurs du Lot 1 (SCE UP + et BazarUrbain) avec des professionnels locaux et des techniciens de la Ville et de la Métropole. Ils ont permis d’affiner le diagnostic et les besoins et également d’envisager des réponses en terme de projet.

Ces ateliers confirment le regard et le projet de l’équipe SCE/UP+ et BazarUrbain qui se décline de façon opérationnelle autour de fiches action dont voici quelques exemples :

  • Impulser la dynamique du parc agri-urbain (maison pour le projet, identification des protagonistes, organisation de la dynamique du projet, fédération des acteurs du Parc…)
  • ‘Accéder’ au Parc et le ‘pratiquer’ (défaire le nœud et proposer des alternatives à l’automobile, qualifier et optimiser les points d’accès du quartier Bessons-Giraudy, étudier une desserte du secteur par des transports collectifs adaptés (depuis les points d’accès), accéder au massif de l’Etoile.
  • Habiter, équiper et cultiver le parc (réguler, cultiver, habiter et se détendre, équiper)
  •  ‘Ménager’ durablement le Parc (valoriser le parc, son histoire, ses cultures, son patrimoine ; consommer et échanger dans le parc, mener des actions de formation, pédagogie et recherche)

 

Marseille 2

Projet

Ville et Métropole de Marseille, Mélanie Dechesne

Groupement SCE UP+, BazarUrbain (Marie-Christine Couic et Xavier Dousson) avec Cereg Territoires (environnementalistes), Naturalia (naturalistes), Z’A&MO, Résilience Management, SDA avocats.

Marie-Christine Couic et Xavier Dousson ont été les acteurs principaux de l’analyse du site (ambiances, usages, fonctionnement), de la rencontre avec les acteurs (agriculteurs, acteurs sociaux, carrière…). Les orientations du projet et les moments stratégiques de l’action ont été conjointement réfléchis avec Sébastien Ramora et Marie-Laure Cazabonne.

2015-2020