Runninghami

Vallée du Giers, 2005-2006

Runninghami

Concept design de protections acoustiques pour les voies rapides du Sud-Loire

Runninghami s’inscrit dans le cadre de la démarche « Autoroute Design » de la DDE de la Loire. C’est le projet d’une équipe pluridisciplinaire composée d’architectes, ingénieurs, urbanistes, éclairagistes et acousticiens franco-suisses placés sous la direction de l’architecte-géographe Pascal Amphoux.

Le concept

Runninghami, un terme nourrit par trois références :

  • une référence emblématique à l’oeuvre de Christo, le running fence, qui lança dans les années 70 un mur de toile de 42 km dans le paysage californien pour en souligner les plis,
  • une référence technique et constructive à l’art du pliage japonais, l’origami, qui évoque l’industrie locale de la rubanerie et de la métallurgie ; au pli du paysage répond le principe de la tôle pliée et déployée en ruban,
  • une référence perceptive et dynamique au chorégraphe Merce Cunningham dont l’art de danser dans l’espace se muait en art de faire danser l’espace.

A la perception des mouvements autoroutiers dans le paysage s’ajoute la perception en mouvement du paysage traversé.

L’enjeu

À la classique thématique de la lutte contre le bruit, nous avons substitué une problématique de requalification du territoire. Faire en sorte qu’un écran puisse servir avoir aussi un autre rôle que sa fonction première ; qu’il ne soit pas seulement porteur d’une qualité technique de réduction d’une nuisance sonore mais qu’il puisse être aussi porteur d’une qualité esthétique et usagère lui permettant de rendre possible de nouveaux usages dans les espaces alentour et de rendre probable des développements urbains à ses rives.

Deux approches dans une démarche itérative et complémentaire ont été menées pour parvenir à l’élaboration de notre rendu sous la forme d’une charte design.

L’approche territoriale

Elle a consisté à récolter les « récits » de quatre types d’acteurs nous permettant de lire le territoire : – les usagers de la route (automobilistes) par des« parcours embarqués polyglottes » et des « cartes mentales » pour analyser la perception en mouvement et les représentations du territoire, – les professionnels de la route (subdivision « autoroute » de la DDE) par une journée de suivi pour saisir les enjeux techniques d’implantation de l’objet, – les responsables du territoire (élus, services techniques et associations d’habitants des communes traversées) par des « entretiens sur carte » ou des « visites guidées » pour comprendre les enjeux d’aménagement du micro-lieu à la ville, – les « experts » du territoire (professionnels ayant piloté des études ou des projets sur le territoire) lors de tables rondes pour prendre en compte les projets urbains et territoriaux en cours arguments qui fondent le concept design : la rugosité, la latéralité et la sinuosité.

L’approche typologique

Elle a consisté à travailler trois logiques renvoyant à trois échelles :

  • la continuité et la discontinuité de la typologie développée selon un principe morphogénétique commun à l’échelle paysagère,
  • le rapport entre la perception statique du riverain et la vision dynamique de l’automobiliste à l’échelle locale,
  • la déclinaison des types constructifs selon le contexte topologique, le principe de construction, le mode de production, d’assemblage, d’ancrage et de maintenance à l’échelle de l’ouvrage.

La charte design

La charte design restitue et synthétise les deux approches précédentes. Elle consiste à énoncer un principe morphogénétique invariant, le pli, et à étudier toutes les possibilités de variations formelles que ce dispositif permet de déployer pour s’adapter aux situations contextuelles les plus différentes : adaptation aux contraintes acoustiques de l’environnement, aux formes topologiques de la rive ou des abords, et aux perceptions «signalétiques» de l’automobiliste en mouvement.

Dans son dossier de définition technique d’une opération, la charte expose les études techniques et les recommandations pratiques permettant de passer du concept à la réalisation. Matériaux et procédés de fabrication, performances acoustiques, structure et statique, conception lumière et estimations fournissent les bases à partir desquelles développer des avant-projets in situ.

EXTRAITS DE PARCOURS :

Sur le pont de Givors
« Là on arrive à un endroit que je crains un peu, parce que il y a ceux qui arrivent de l’autoroute qui doivents’insérer et c’est très court pour accélérer (10h30). Par contre j’aime bien traverser le Rhône et regarder. »
« Généralement je roule souvent sur la voie de gauche pour éviter les gens qui veulent entrer. C’est vrai que c’est une portion qui est assez dangereuse. »
« Après on a un peu l’impression d’entrer dans un couloir. On a l’impression que les voies sont moins larges. C’est toujours curieux de voir des autoroutes qui passent dans des zones urbaines comme ça. »
« On voit que c’est une vieille autoroute parce que tout ce qu’il y a autour c’est pas entretenu, c’est pas comme les autres autoroutes classiques quoi. »
Zone commerciale de Givors
« Après la sortie de Givors y a plein de boutiques, ça donne envie d’acheter, ça donne des idées. On se dit qu’il faudrait venir faire un tour. Ça égaye un peu le paysage. On se demande toujours comment on va dans les centres commerciaux là. On les voit tout le long mais on ne sait pas comment on y va. »

Conclusion

La charte design a été rendue à la DDE et présentée avec une maquette lors de la Biennale de Design de Saint-Étienne en décembre 2006. Le CETE et BlueOfficeArchitecture ont validé les tests techniques et le projet est aujourd’hui en attente de réalisation d’une maquette grandeur nature.

Composition de l’équipe

Conception générale et coordination de l’équipe : Pascal Amphoux, architecture et paysage, Contrepoint, Projets urbains (Lausanne, Suisse).

Économie sociale et politique territoriale : Nicolas Tixier, Jean-Michel Roux, BazarUrbain, collectif interdisciplinaire (Grenoble) Maîtrise d’usage, récit du lieu.

Conception formelle, structural design : Filippo Broggini, architecture et génie civil, BlueOffice Architecture (Bellinzona, Suisse).

Acoustique et informatique : Pierre-Yves Nadeau, Conseil Ingenierie Acoustique (Marseille)Conception acoustique, simulation, cartographie sonore

Conception lumière, éclairage et sécurité : Laurent Fachard, ergonomie visuelle et éclairagisme, Les Éclairagistes Associés (Lyon)

Maîtrise d’ouvrage : DDE de la Loire – Projet 2005-06

Et pour retrouver l’ensemble des documents de la démarche (PDF téléchargeables) :

  1. Tome 1 : Approche territoriale (84 p.)
  2. Tome 2 : Approche design (51 p.)
  3. Tome 3 : Approche technique (60 p.)
  4. Diaporama
  5. Planche A0 – 1
  6. Planche A0 – 2
  7. Parcours Flip-book A47
  8. Parcours Flip-book Rive de Giers
  9. Parcours Flip-book RN88 A72
  10. De Firminy à Givors RN88 / A47 (Time lapse 2005)
  11. De Givors à Firminy A47 / RN88 (Time lapse 2005)

 

DDEmqtProto4