Marcher – Angers – Penser

Article publiée le 9 août 2013

04 / 05 octobre 2013 à Angers – Deux jours d’ateliers publics sur la marche urbaine
Qui que quoi où quand comment et pourquoi marchons-nous ?
Co-produits par l’AURA (Agence d’Urbanisme de la Région Angevine) et la SPLARN (Société Publique Locale « Angers Rives Nouvelles ») co-organisés par BazarUrbain et Contrepoint

Angers

Marcher-Angers-Penser

« Penser Angers », c’est réfléchir la question de la marche angevine dans sa dimension urbaine – tel est l’enjeu des conférences-débats.

« Marcher Angers », c’est éprouver une pratique ordinaire et sensibiliser les Angevins aux valeurs innombrables de la marche – tel est l’enjeu de la journée de marches collectives.

Marcher-penser, telle est l’indissociabilité sémantique que les deux journées conjointes devraient permettre d’éprouver. Quel sens donner à ce néologisme ? Ne faut-il pas le considérer comme un pléonasme ? Est-il loisible de penser sans marcher ? Est-il possible de marcher sans penser ?

Vendredi 4 octobre 2013

La marche comme instrument de recomposition urbaine

D’un point de vue théorique, la marche apparaît aujourd’hui comme un champ de recherches dans les domaines les plus variés : seront ici invités des spécialistes reconnus en urbanisme, sciences sociales, philosophie, paysage et art contemporain, etc. Dans ces domaines, à l’instar de ce qui s’est passé pour l’espace public, la marche trouve aujourd’hui ses relais et ses porteurs dans les projets architecturaux, urbains et territoriaux. Présente dans de nombreux projets, où ville et nature se déclinent, la marche apparaît comme un opérateur essentiel de « recomposition urbaine ».

Samedi 5 octobre 2013

Cinq marches collectives comme instrument d’observation prospective

Qui que quoi où quand comment et pourquoi marchons-nous ? A l’heure des « mobilités douces », comment penser la marche urbaine ? Regardons la marche à pied comme outil de saisie du territoire pour le mettre en débats et en projets, en permettant une attention à la variété des situations qui font le quotidien urbain.
Seront ici proposées cinq marches autour de la Maine, de distances et durées variables, qui seront synchronisées pour aboutir à la même heure sur les lieux d’un forum final…

10:00 Marche 1 : Randonnée
5 heures au fil de l’eau et des usages
De la confluence à la ville, la métropole

11:00 Marche 2 : Excursion
4 heures déjà urbaines, encore rurales
Entre villes et campagnes

13:00 Marche 3 : Exploration
2 heures 30 à la recherche d’une rive inaccessible
Après la route, la plage…

13:30 Marche 4 : Traversée
2 heures de variation d’ambiances urbaines
Pour une psychogéographie des quartiers

14:00 Marche 5 : Déambulation
1 heure 30 dans les rues de la ville ancienne
Mais où est donc passée la Maine ?

Co-produits par l’AURA (Agence d’Urbanisme de la Région Angevine) et la SPLARN (Société Publique Locale « Angers Rives Nouvelles »)

Co-organisés par Contrepoint, projet urbain (Pascal Amphoux) et BazarUrbain (Nicolas Tixier)

S’inscrire, retrouver le programme et les informations à l’adresse suivante : www.aurangevine.org

Programme : Prog_map_pdf

Carte Longue